Dans un communiqué dont une copie reçue par la Gazette et signé par son vice président, l'Union des Syndicats du Tchad note avec satisfaction l'évolution perceptible des mentalités aspirant au changement et ceci depuis la fameuse pétition du mois de septembre 2012.
L'UST souligne dans ce communiqué le sacrifice consenti par ses membres et les répressions subies par ses militants allant jusqu'à la mort de Mr MBAILLAOU Gustave dans les prisons du régime.
L'UST lance un appelle, par ailleurs, à un forum nationale pour non seulement préserver la paix et la concorde entre les tchadiens mais aussi pour arrêter des solutions idoines pour les questions de l'armée, la forme de l'Administration, les bradages des biens publics, la corruption, la cherté de la vie, et surtout l'alternance.
Il faut rappeler que l'UST est la plus grande organisation syndicale au Tchad. Elle a subie une répression implacable du régime tchadien en 2012. Elle a adhéré au collectif TROP C'EST TROP crée récemment

 

 

 

Voir le texte original

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir