Le député Ngarleji Yorongar, président du parti FAR, a dénoncé la visite du ministre français de la défense, à Idriss Deby, dans son village natal et ceci à l'abri de tout cadre institutionnel et oreilles indiscrètes.
Jean Yves Le Drian a été reçu en audience par le président Deby qui réveillonnait avec son armée dans son village Amdjarass, la Gbadolite local, le 31 décembre 2014.
Pour le député Yorongar, la tournure militaire que prennent les relations franco-tchadiennes est inquiétante. « Le président Idriss Déby reçoit généralement Monsieur Le Drian à l'abri des oreilles discrètes à Amdjarass, ce qui n'est pas de nature à nous rassurer, nous les Tchadiens, explique à RFI Ngarleji Yorongar, président du parti FAR.
Depuis l'arrivée des socialistes au pouvoir en France, le Tchad est devenu un domaine militaire excluant de facto les affaires étrangères françaises. Pour le député Yorongar, Deby et ses amis instrumentalisent la situation sécuritaire pour s'accrocher au pouvoir. Selon Yorogar, Deby utilise cet argument «pour être encore candidat aux élections présidentielles de l'année 2016, nous n'accepterons pas que Déby se représente. Il faudrait que le ministre Le Drian s'occupe aussi du problème intérieur du Tchad, parce que le problème intérieur du Tchad risque d'influencer le problème de sécurité du Tchad ou de sécurité dans le Sahel. Nous souhaitons que Le Drian, de temps en temps, parle dans le creux de l'oreille de Déby pour lui dire que 24 ans, ça suffit !»

Sources: RFI, Agences

Commentaires  

 
0 #1 Rem Seid 09-03-2015 12:15
ils ne vont au grand jamais t'ecouter, sache que seul Dieu, le Tout puissant est capable de sortir Idriss Deby de la ou il est. Oublier completement la france, pays destructeur, devastateur qui n'agit et intervient que pour son interet.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir