Une lettre mentionne que CEFC China Energy offre 2 millions de dollars US en dons au leader tchadienUn important conglomérat chinois a été identifié pour la première fois dans des documents judiciaires dans l'affaire de l'ancien ministre de Hong Kong, Patrick Ho Chi-ping, qui est détenu aux États-Unis et accusé d'avoir offert des pots-de-vin à des responsables africains.CEFC China Energy a été mentionné dans un des documents que l'accusation a présenté comme preuve à un tribunal de New York. Il a montré que l'entreprise avait offert 2 millions de dollars américains en dons au président tchadien Idriss Déby pour aider les nécessiteux en tant que symbole de son «engagement sincère» envers le pays.Alors que le président de la société

Lire la suite...

demission deputC’est un véritable remue-ménage qui secoue ces derniers jours le parti du 1er ministre tchadien, Pahimi Padacké Albert, selon une source proche de ce parti et qui a requis l’anonymat.«Tout a commence lors d’une réunion suite au projet de la modification constitutionnelle conduisant à l’instauration d’un régime présidentiel intégral», affirme la source. «Nous n’allons pas aider à l’émergence d’un Bokassa en 2018», interpelle un participant à la réunion, selon la même source.Contactés par la Gazette, plusieurs membres de ce parti ont confirmé ces évènements et ont ajouté que « cest suite à cela que le Député Mamadou Maidouh a démissionné du parti».C’est par une lettre datée du 20 avril 2018 et adressée au président de l’Assemblée et

Lire la suite...

Lors d’une cérémonie de fin de formation des combattants Fact, le 20 avril 2018, et dans un discours dont la Gazette a eu copie, le Président de ce mouvement rebelle tchadien, s’est félicité des déclarations de l’église catholique demandant au gouvernement tchadien de faire passer le projet de modification constitutionnelle par la voie référendaire. « Révérends, sur ce chemin de croix que le régime arbitraire et illégal nous a imposé, nous sommes sur la même barque. C’est le même calvaire que vivent tous les tchadiens sans distinction de sexe, religion ou ethnie. Nous saluons aussi le comportement

Lire la suite...

Mahamat Bahr BéchirDans un Point de vue intitulé : « la jeunesse tchadienne n’a pas besoin d’un avenir sanglant tracé par les armes », publié le 12 avril 2018 dans le Journal français « le Monde », un mystérieux groupuscule se proclamant en collectif des jeunes tchadiens ; composé notamment de : Naidjo Kaina, Kally Mahamat, Brahim Ibni Oumar Mahamat Saleh, Hussien Mahamat Nouri et Bertrand Sollo Ngandjei, dénoncent, dénigrent et jettent l’opprobre sur la Résistance armée.Ce farfelu groupuscule s’en prend violemment sans aucun argument valable à la Résistance armée en occultant sciemment la nature dictatoriale, prédatrice, clanique, répressive et illégitime du pouvoir de Deby, qui a bloqué de facto toute autre alternative au peuple tchadien martyrisé. Les

Lire la suite...

Les militants du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), parti au pouvoir au Tchad, chauffés à blanc par Idriss Deby et les cadres de son parti, ont occupé les pavés devant l’ambassade des Etats Unis à N’djamena. Ils protestaient contre la citation, dans une affaire de corruption, d’Idriss Deby et l’ex ministre sénégalais des affaires étrangères, Cheik Tidjane Gadio.Selon l’enquête déclenchée par le FBI et la justice américaine, Idriss Deby aurait reçu deux millions de dollars américains contre attribution des contrats de prospections pour une société pétrolière chinoise. Il

Lire la suite...

L’escalade verbale entre le Tchad et les Etats Unis a monté d’un cran. Après la décision prise par le Président américain interdisant aux ressortissants du Tchad d’entrer aux Etats-Unis, le régime tchadien, par la voix de son porte-parole, Madame Alingué, a intimé aux Etats-Unis de revoir leur décision sous peine de réciprocité.Le Président Trump avait pris une décision ajoutant sur la liste des pays dont les ressortissants sont interdits de Etats-Unis pour terrorisme, trois autres pays, la Corée du Nord, le Venezuela et le Tchad. Si la première liste est composée des pays où sévissent Daesh et

Lire la suite...

"Oyé, Oyé, Idriss Deby Itno Khamis est banni des Etats-Unis" On imaginait que c'est comme àl'anncienne que le crieur public américain a annocé la décision de Trump. La nouvelle a fait l’effet d’une bombe même si elle n’a pas surpris les personnes les plus averties de la situation politique et sécuritaire du Tchad. Donald Trump vient d’ajouter le Tchad sur la liste des pays dont les ressortissants sont interdit de séjour aux USA. Pourquoi cette décision? Concerne-t-elle le terrorisme? Et comment est-on arrivé là?Idriss Deby qui est considéré comme un allié sûr pour la lutte contre le terrorisme par

Lire la suite...

A l’occasion du 57ème anniversaire de l’indépendance du Tchad, l’Union des Forces pour le Changement(UFC) attire l’attention de l’opinion nationale qu’internationale sur la situation chaotique que traverse le Tchad.Dans un communiqué signé par son coordinateur national GAILETH GATTOUL  BOURKOUMANDAH adressé à la Gazette, l’UFC commémore ce jour anniversaire de l’indépendance du Tchad. « Mais c'est une célébration triste somme toute semblable à celle qui a prévalu en nous tout au long de ces 27 dernières années. En trois décennies de règne sans partage le

Lire la suite...

Saleh Kebzabo, chef de l'opposition parlementaire
Selon un communiqué signé par le chef de l'opposition parlementaire au régime d'Idriss Deby et dont La Gazette à reçu une copie, la ville de Moundou est état de siège. "Après la mission historique des chefs de partis politiques de l'opposition à Moundou du 05 au 06 août 2017, nous tenons à porter à l'attention de l'opinion, pour les denoncer, les anomalies dans le comportement des forces dites de sécurité", indique le communiqué.Cette démarche qui se veut pacifique à été brutalised par les forces du régime.  Des biens matériels tels des téléphones ont

Lire la suite...

Neuf (9) ans après son enlèvement par les gardes républicaines d’Idriss Deby, Ibni Oumar Mahamat Saleh, leader du Parti pour les Libertés et le Développement(PLD), et porte-parole de la Coordination des Partis Politiques pour la Constitution (CPDC), n’a plus réapparu.Enlevé à Ndjaména au Tchad, le 02 février 2008, lors de l’attaque des groupes armés tchadiens qui ont failli renverser le pouvoir d’Idriss Deby, l’opposant tchadien, Ibni Oumar Mahamat Saleh dirigeait le Parti pour les Libertés et le Développement (PLD), il a été aussi le porte-parole de la CPDC, coalition des partis politiques

Lire la suite...