Chers compatriotes,L’année 2016 vient de s’achever. Pour nous, Peuple tchadien, c’était une année de plus, ressemblante de tout point de vue aux 25 autres années qui l’ont précédée, qui se sont toutes caractérisées par la confiscation du pouvoir par les armes, la barbarie, l’humiliation, le pillage des biens public etc …Par conséquent, une fois de plus notre pensée va, en cette fin d’année, à tous les tchadiens, particulièrement à nos martyrs et aux victimes de ces barbaries, aux familles et aux proches qui ont été laissés dans l’indifférence totale. Au nom

Lire la suite...

 COMMUNIQUE DE PRESSE N° 005/PR/FACT/2016 Le Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad informe l’opinion nationale et internationale que le 10 décembre 2016, à 14h20 précise, sa base arrière dans le Djebel Saoudah, a été l’objet d’une agression abjecte et gratuite de la part des forces aériennes de Kalifa Haftar et ceci malgré notre position de non immixtion dans les conflits inter-libyens.Cette agression qui a été préparée et planifiée lors de la visite du conseiller aux affaires africaines du parlement de Tobrouk, Abdel Mounime Aboussafeyta, à N’djamena, démontre à

Lire la suite...

Communiqué N° 0002/SG/UE/16 Condamnation de massacre de Ngueli, Miandoum et Bebedja au Tchad. Tchadiens, Tchadiennes,Le FACT, par la voix de son président condamne avec la plus grande fermeté le massacre commit ce samedi 26 novembre 2016 à Ngueli dans le faubourg de la capitale tchadienne. Nous adressons nos sincères condoléances aux proches et familles des victimes.Cet acte lâche, si barbare et dangereux nous fait inévitablement penser à ceux commis le 04 Août 1993 à Gniguilim et Chokoyane dans le Ouaddai et récemment à Miandoum et Bebedja dans le Logone orientale. Tous ces crimes ne resteront pas impunis. Aujourd’hui la nation

Lire la suite...

C'est avec la plus grande tristesse que nous venons d'apprendre le décès de notre ancien camarade de lutte le Général de brigade Sidi Arabi. A la famille éplorée du défunt, nous lui présentons nos sincères condoléances et demandons au Tout Puissant de l’accueillir dans son royaume. Le Tchad perd en lui un digne fils et ses compagnons d’armes un fidèle serviteur.Qui est Sidi Arabi?Le jeune homme qui s’engage dès les années 80 au sein du Conseil Démocratique Révolutionnaire (CDR), est de la trempe de ces révolutionnaires, rares de nos jours, qui ne s’abaissent pas pour composer avec l’absurde

Lire la suite...

Selon la radio publique israélienne, Reshet Beit émettant sur 95.5 FM à Jérusalem, le directeur général des affaires étrangères israéliennes est arrivé le mardi 19 juillet 2016 dans l’après midi à Paris, pour rencontrer une personnalité importante d’un pays africain à majorité musulmane. Il pourrait s’agir du Tchad et ceci dans le but de nouer les relations diplomatiques entre les deux pays.Le premier ministre israélien, Benjamin Natanyahu a déclaré lors de sa tournée en Afrique australe, qu’il aura une rencontre prochainement avec un chef d’Etat africain musulman et dont le

Lire la suite...

Les coup d'état manque en Turquie est suivi, en direct, par le monde entier grâce aux médias et les réseaux sociaux. Un Peuple, devant cette forfaiture,  est sorti massivement pour dire non aux aventuriers rétrogrades,  qui cherchent à ramener la Turquie dans les ténèbres de l'histoire. Un peuple qui, à l'instar de ceux de certaines pays africaines, a barré la route aux putschistes et ceci malgré le suréquipement de ceux là. Quelle leçon pour nous tchadiens?Il est évident que chaque être animé d'un esprit de liberté et de justice aura envié le comportement du Peuple turc. Ce qui s'est passé

Lire la suite...

La population de la région du Lac au Tchad subie une véritable épuration ethnique voire un pogrom depuis le déclenchement de la guerre entre le Tchad et Boko Haram.Prise en tenaille entre des illuminé barbares et extatique et, un régime corrompu et répressif, les populations civile du Lac, Boudouma, Kanouri et Kouri subissent un massacre à huis clos. Le gouvernement tchadien dans sa détermination à exterminer tout suspect après les attentats suicides du 15 juin dernier, a procéder à l'isolement total de cette région en y coupant tous les moyens de communications empêchant ainsi tout regard indiscret.Au commencement c'était la guerre contre Boko HaramL'avènement de Boko Haram au Nigeria au cours des années 2000 était non seulement

Lire la suite...

L'opération journée sans téléphone lancée par les associations de la société civile, notamment celle dénonçant la vie chère, a été une réussite éclatante. Le mot d'ordre a été suivi par la majorité des usagers de la téléphonie au Tchad.Téléphoner à partir du Tchad coute extrêmement cher. Un appel vers la France coute 750 Fcfa (1.43€) la minute. C'est un véritable racket. Les prix de communications sont gonflés par des prélèvements au profit des sports, de la jeunesse, etc. La destination réelle de ces extorsions est les poches de la famille Itno. Et comme on n'est mieux servi que par les siens, on a installé le grand frère national, Daoussa Deby Itno, sur la vache laitière qui la trait jusqu'au sang.Les tchadiens, à l'instar des autres

Lire la suite...

Le 9 Avril 2015, la grande palmeraie de Mardagaï, situé à onze kilomètres à l'Ouest de Faya-Largeau (la grande ville du Nord) a été incendiée par les sbires du pouvoir en place au Tchad.Les populations des environs appuyées par les éléments de l'armée française basés dans la ville de Faya-Largeau n'ont rien pu contre les flammes de feu. Plus de quatre mille (4 000) palmiers-dattiers et d'habitations ont été détruits sur une surface de cinq sur plus de trois kilomètres. Cette palmeraie séculaire est l'une de plus vieilles de la région du Borkou et de nombreuses populations vivent de cueillette de dattes. Il s'agit d'un patrimoine réalisé par la sueur de ses populations, de génération en génération.Comme une palmeraie proche de Bardaï

Lire la suite...

Mahamat KakaL'état de santé du président tchadien, Idriss Deby, provoque ces derniers jours dans la capitale tchadienne, une guerre de positionnement au sein du clan au pouvoir. Du fils naturel à la 1ère dame en passant, bien sur, par les cousins sur place ou exilés, tout le monde se bouscule pour perpétrer un «debysme» sans Deby.Mahamat KakaMahamat Kaka, Arès, le bambin généralC'est le chef de guerres de la famille actuellement. Malgré son jeune âge, il arbore ostensiblement les grades de général de l'armée tchadienne. Une armée, rappelons-le, selon les dires de certains, est en forme d'une pyramide inversée : Il y a plus d'officiers que de soldats. Tel Arès, Kaka est détesté par le clan. On murmure qu'il est illégitime de remplacer son père. Se

Lire la suite...